Haiti: “Nuestras parroquias en Les Cayes han sido devastadas” – El huracán Matthew: 800 muertos, una cifra que crece de hora en hora.

0
1642

La ciudad de Les Cayes después de Matthew

“Seguimos a la espera de noticias de nuestros hermanos en Jérémie. Hasta hoy (7 de octubre ndr) no tenemos noticias. Y no hay manera de contactarlos o ir a verlos”, escribe desde Haití p. Kenol Chery, C.Ss.R., misionero y superior regional de los Redentoristas. “Todas las congregaciones religiosas están en la misma situación. Vemos las imágenes tomadas por los soldados estadounidenses que muestran la destrucción, daño y la desolación de las personas. Incluso las autoridades de Haití no pueden intervenir. Sólo podemos orar y esperar para poder actuar”.

chateau_cssr
Lo que queda de la iglesia en Chateau

“Nuestras dos parroquias de Saint Louis Conzague en Fonfrede (Les Cayes) y San Luis Rey de Francia en Château (Les Cayes) han sido devastadas. En Chateau la iglesia parroquial y el edificio que albergaba la escuela infantil están completamente destruidas”, añadió el misionero.

jeremie_cssr01
La ciudad de Jérémie

No hay una evaluación final de las víctimas y los daños por parte de las autoridades después del huracán Matthew en el Caribe. En Haití se cuentan hasta el momento más de 800 muertos, según las agencias, pero las previsiones se vuelven cada vez más dramáticas conforme pasan las horas… También el Papa Francisco ha enviado sus condolencias a las familias de los que murieron a causa del huracán Matthew, y expresó su cercanía y afecto a los heridos y las víctimas de la catástrofe. (Carlos Espinoza)
Aquí la carta de p. Kenol Chery, C.Ss.R. :

Les villes du grand sud d’Haïti en particulier les Cayes et Jérémie où nous avons trois communautés, (deux paroisses et la maison du postulat et du noviciat) ne sont même pas à genoux. Elles n’ont pas la force pour ça. Elle sont complètement dévastées et ravagées par les rafales. L’ouragan a emporté la quasi-totalité des maisons en toiture de tôle. Seules quelques maisons en béton ont pu résister. Les habitants de ces régions sont privées de tout : nourriture, électricité, téléphone, eau potable, soins de santé.

Aujourd’hui grâce à l’intervention des autorités étatiques on peut se rendre aux Cayes la troisième ville du pays, située entre Port-au-Prince et Jérémie. Toutefois, Jérémie reste encore isolée et coupée du reste du pays. On ne peut s’y rendre qu’en hélicoptère. Hier jeudi, le Président de la République a tenté de s’y rendre afin de constater les dégâts.  Mais, il a dû rebrousser chemin, car l’hélicoptère qui le transportait a eu une panne mécanique.

Nos deux paroisses Saint Louis de Conzague à Fonfrede (les Cayes) et Saint Louis roi de France à Château (les Cayes) sont dévastées. A Château l ‘église paroissiale et le bâtiment qui logeait le préscolaire sont détruits.

A Fonfrede le presbytère est partiellement inondé et la toiture qui protégeait les escaliers est partie. Grace à Dieu, nos confrères sont sains et sauves. Toutefois, les localités sont en lambeaux, méconnaissables et dépourvues de tout. Les gens ont tout perdu : maison, plantations tête de bétails.

Nous sommes encore en attente des nouvelles de nos confrères de Jérémie. Jusqu’ à ce jour, nous n’avons aucune nouvelle.  Et, il n’y a aucun moyen de les contacter ou les visiter. C’est le cas pour toutes les congrégations religieuses. Nous voyons des images prises par les militaire américains qui montrent l’ampleur des dégâts et la désolation des gens.  Mais même les autorités haïtiennes ne peuvent pas encore intervenir. Nous ne pouvons que prier et espérer en attendant de pouvoir agir.

Kénol Chéry, C.Ss.R

Print Friendly, PDF & Email